top of page

LES GRANDS PRINCIPES DE BASE

LES REGISTRES

 

LL'usage correct de vos résonateurs dépend directement  du registre que vous êtes en train. d'utiliser.

Vous avez quatre registres: poitrine, intermédiaire inférieur, intermédiaire supérieur, tête.

Le registre intermédiaire supérieur s'étend du si au ré et résonne dans les joues.

A parti du mi bémol, le son résonne entre les yeux ou dans les cavités crâniennes.

 

La compréhension correcte de ces registres va vous permettre de produire une voix bien formée, et sans aucun signe de stress et de tension à quelque point de sa tessiture. Bien que le fait de comprend l'existence des quatre registres soit d'une utilité certaine, nous n'insisterons pas sur cette notion. Cela peut créer beaucoup de confusion chez l'élève si chaque fois qu'il chante, il se demande quel registre il doit utiliser.

Nous ne le mentionnons que parce , quand vous pratiquez seul, cela peut vous arriver d' entendre une fêlure dans votre voix. Cela peut être dû au fait d'ouvrir trop la bouche dans les registres inférieurs.  Cela peut résulter d'une façon visible et audible du fait que vous chantez directement sur les cordes vocales. La fêlure arrive généralement sur le si naturel, qui est la première note du registre intermédiaire supérieur.

 

Ce n'est pas seulement la compréhension ou la connaissance ou même la perfection d'un seul aspect de la technique vocale qui va faire la voix. C'est la combinaison de tous ces aspects. Le danger avec la voix chantée est que c'est le seul instrument qui fonctionne sans leçons, jusqu'à un certain point. C'est aussi le seul instrument qui ne peut pas être remplacé. Quand le bois de votre clarinette se fendille, vous pouvez facilement en acheter une nouvelle. Si une corde de guitare casse, là aussi, vous n'avez qu'à la remplacer. Mais ce n'est pas le cas si une corde vocale s'abîme. Par exemple, si vous chantez de façon incorrecte et que vous développez un nodule sur vos cordes vocales, dans la plupart des cas une opération va remettre les choses dans l'ordre. Mais si vous recommencez à chanter régulièrement et de façon incorrecte, il y a de fortes chances pour que vous retrouviez pression, nodules et enrouement.

Il est donc judicieux de commencer par apprendre à chanter correctement plutôt que de prendre le risque d'abîmer peut-être définitivement la seule paire de cordes vocales que vous aurez jamai

LES CONSONNES

Les consonnes sont les meilleures amies du chanteur parce que, articulées correctement, elles gardent la voix en avant et aident à placer le son immédiatement dans le palais.
Il y a trois sortes de consonnes.
D'abord les labiales: B, M et P.

Pratiquez ces trois consonnes avec les cinq voyelles en gardant à l'esprit les deux formes de la bouche.
BouBoBiBéBa MouMoMiMéMa PouPoPiPéPa
Pendant que vos lèvres se rapprochent pour former ces consonnes, faites attention à ne pas tirer votre lèvre supérieure vers le bas sur bou, bo, mou, mo, pou, po.

Ensuite viennent les dentales: K, J, G, et H. Ce terme de dentale est inapproprié, dans la mesure où ces consonnes se forment à la racine de la langue. Ne pensez pas à votre gorge quand vous

prononcez ces consonnes. Au lieu de cela, prononcez-les sur vos dents supérieures, et cela amènera le son en avant.
Commencez dans le sourire, amenez les commissures des lèvres en avant, dites Kou Ko Ki Ké Ka. Répétez cet exercice pour J, G et H (h expiré).

JO JO JI JE JA
GOU GO GUI GUE GA HOU HO HI HE HA

La troisième sorte de consonnes est la plus importante: ce sont les consonnes prononcées avec le bout de la langue: D, L, N et T.
Pour les placer correctement, laissez le bout de la langue toucher vos dents supérieures de façon très nette et précise. Articulez les consonnes avec un son net et vif (rappelez-vous que vous n'avez que deux formes pour la bouche). N'abaissez pas votre lèvre supérieure. Maintenant dites: DOU DO DI DE DA

LOU LO LI LE LA NOU NO NI NE NA TOU TO TI TE TA

Les consonnes F et V ne rentrent dans aucune des catégories précitées. F et V sont placées correctement quand les dents supérieures touchent la lèvre inférieure. Il faut faire attention à la tendance qui consiste, lorsqu'on prononce un mot qui commence par un V ou un F, à laisser tomber la lèvre inférieure une fois que la consonne est articulée.

Par conséquent, gardez la mâchoire stable après avoir placé ces consonnes et dites: FOU FO FI FE FA
VOU VO VI VE VA

Le S est un cas à part et ne demande pas de traitement spécial: SOU SO SI SE SA

Le R, qui est aussi une consonne prononcée avec le bout de la langue, est la plus difficile à chanter et présente des problèmes particuliers.
De même, la voyelle W (en anglais), car elle est placée un peu différemment selon la voyelle qu'elle suit. Ces deux consonnes seront traitées dans des chapitres ultérieurs.

LE DIAPHRAGME

Le support de la voix, c'est le diaphragme.
La règle pour utiliser le diaphragme, c'est de le rentrer sur la note la plus aigue et de le garder rentré jusqu'à la fin de la phrase, c'est à dire jusqu'à la prochaine respiration.
Important:
A partir de maintenant, afin de simplifier la lecture du cours, nous dirons diaphragme pour faux diaphragme, et vous saurez que vous devez rentrer le ventre en actionnant les muscles abdominaux.

Il y a deux règles absolues au sujet du diaphragme, que ce soit dans les exercices ou dans les chansons.

8

1. Le diaphragme est rentré seulement sur la note la plus aigue de la phrase et reste rentré jusqu'à la fin de la phrase.

Suivre cette règle vous garantira de maintenir la même qualité de son durant toute la phrase. Quand vous chantiez auparavant, vous avez certainement entendu une cassure dans votre voix quand vous arriviez au registre moyen. Ou vous avez entendu un changement évident dans votre voix, avec un son qui devenait plus faible et détimbré. En rentrant le ventre sur la plus haute note d'une phrase musicale, vous garderez un son consistant et homogène.

Il est aussi important de ne jamais relâcher le ventre tant que la voix est en action. Si vous le faites, vous allez soudain perdre votre souffle et n'arriverez pas à la fin de la phrase.
Durant ces premières leçons, vous devez exagérer énormément votre mouvement quand vous rentrez le ventre. C'est une action musculaire, donc plus vous développerez de flexibilité dans ces muscles, moins vous aurez à exagérer plus tard. Mais souvenez-vous que cela demande du temps d'obtenir le contrôle d'un muscle, quel qu'il soit, lorsqu'il n'a pas été utilisé depuis longtemps.

2. Ouvrez la bouche seulement sur la note la plus aigue de la phrase, puis laissez-la ouverte jusqu'à la fin de la phrase, et à ce moment-là revenez au sourire.

En d'autres termes, ouvrez tard en montant, et fermez tard en descendant.

Nous avons déjà parlé de l'importance de chanter dans un large sourire. Quand vous chantez dans le bas ou le moyen registre, ce grand sourire est essentiel pour obtenir l'amplification maximale. Cependant, une fois que vous atteignez votre première note de voix de tête (mi bémol), vous devez ouvrir la bouche pour obtenir le même effet. Si vous restez dans la position du grand sourire lorsque vous chantez dans le registre de tête, vous empêcherez la gorge de s'ouvrir suffisamment et le son d'atteindre les cavités crâniennes. Mais vous ne devez ouvrir la bouche que sur la note la plus aigue de la phrase, même si d'autres notes du registre de tête, moins hautes, la précèdent.

Si vous ouvrez la bouche avant la note la plus aigue, vous perdrez de la qualité vocale et vous chanterez probablement toutes les notes aigues qui suivent moins bien que vous le souhaiteriez. Par conséquent, n'ouvrez pas la bouche graduellement au fur et à mesure que vous chantez une gamme ascendante. Attendez la note la plus aigue. Plus haut vous êtes, et plus vite vous devez ouvrir, pas plus tôt. (je ne comprends pas cette phrase)/

Vous devez aussi commencer à relâcher graduellement et à allonger les commissures des lèvres vers le bas sur les notes les plus aigues, à partir du fa dièse du registre de tête. Relâchez les commissures des lèvres, mais ne laissez pas tomber la lèvre supérieure.

La chose capitale à intégrer est qu'il faut ouvrir la bouche en étirant les jonctions à l'arrière des mâchoires, plutôt que de tirer en avant l'avant de la mâchoire. Naturellement, l'avant de la mâchoire va bouger quand les points de jonction vont s'abaisser, car tout est lié. Mais si l'avant de la mâchoire est trop baissé, cela empêche le son de rester dans les cavités. Donc, quand vous ouvrez la bouche pour émettre les notes les plus aigues, suscitez l'action en laissant tomber ou en étirant les points de jonction, pas la partie avant de la mâchoire, et allongez graduellement les commissures des lèvres.

9

Localisez les points de jonction de vos mâchoires en plaçant vos doigts de chaque côté de votre visage, un peu à l'arrière du creux de vos joues et à peu près au même niveau que le lobe de vos oreilles. Commencez avec un sourire, puis essayez de bouger les points de jonction des mâchoires vers le haut et vers le bas. Vous ne bougez pas le menton. C'est un exercice qui donne de l'élasticité aux muscles situés à l'arrière des dents, pour former une gorge 'carrée" quand vous ouvrez la bouche. Beaucoup d'élèves trouvent cela difficile au début parce que leurs muscles

bottom of page